One more silly website about pop culture, only nastier

Musique

Flashback vers un temps révolu où Cher avait plus de rides qu'aujourd'hui, mais également de meilleures chansons

Les plus jeunes d’entre nous ne le savent pas forcément, mais Cher n’a pas toujours calibré ses chansons pour régner sur les dancefloors des Macumbas du monde entier avec une musique dance de mauvaise facture.


0

Mode
zen

Autrefois, alors qu’elle n’était pas encore obsédée par l’idée de n’avoir de ride qu’à la commissure de son séant, Cher faisait même plutôt de la bonne musique.

Désireuse de ne pas s’enfermer dans un style particulier (ou opportuniste musicale pour rester dans le coup, question de point de vue), Cher a, au fil des siècles années, sévi dans le rock, le disco, la pop, la folk, la dance, sans oublier les grandes ballades lacrymales. This Shit Is Bananas vous propose de revenir sur ses meilleures chansons.

1. All I Really Want To Do - (Album All I Really Want To Do - 1965)

Cette reprise d’un titre de Bob Dylan est, en 1965, le premier single solo de Cher, composé par son mari et compagnon musical de l’époque : Sonny Bono. On est alors très loin de la Cher “Dance & Paillettes” d'aujourd'hui. A l’époque, elle une chanteuse folk au look hippie. L’album du même nom sort la même année et contient 2 autres reprises de Bob Dylan.

2. Bang Bang (My Baby Shot Me Down) - (Album The Sonny Side of Chér - 1966)

Cette chanson reprise par la terre entière (on connaît surtout en Europe la version sortie la même année de Nancy Sinatra) est interprétée pour la première fois par Cher. Une chanson une fois de plus écrite et composé par son compagnon Sonny.

Elle reprendra la chanson dans son album come-back de 1987 Cher dans une version beaucoup plus rock et qui, aujourd'hui, sonne plus datée que l’original.

3. The Click Song - (Album Backstage - 1968)

Premier single de l’album “Backstage” sorti en 1968, The Click Song est une chanson traditionnelle du peuple Xhosa d’Afrique du Sud originalement intitulée Qongqothwane.

Le titre sera célèbre dans le monde grâce à la version de la chanteuse Sud-Africaine Myriam Makeba. Le single fera un flop, ainsi que l’album (et il ne s'agira là que du début d’une longue série pour la chanteuse).

4. Gypsys, Tramps & Thieves - (Album Gypsys, Tramps & Thieves - 1971)

Ce single de 1971 relance la carrière de Cher dans les charts. Elle obtient son premier #1 aux États-Unis ainsi qu’au Canada. Il est ,à l’époque, son titre le plus vendu dans le monde (4,5 millions de copies). Elle jouit à la même époque d’une énorme popularité dans son pays grâce à son émission de variétés The Sonny & Cher Comedy Hour.

5. Dark Lady - (Album Dark Lady - 1974)

Premier single de l’album du même nom, Dark Lady est le 3ème single de Cher à se classer #1 au États-Unis et au Canada (le 2ème est Half Breed, sorti en 1973).

La chanson est écrite sous la forme d’une petite histoire autour d’une diseuse de bonne aventure et d’une trahison amoureuse. Un dessin animé reprenant la trame de la chanson sera réalisé pour l'émission de variétés de Cher.

6. Take Me Home - (Album Take Me Home - 1979)

En 1979, 5 ans après son dernier album à succès, Cher revient en pleine période disco avec un single... forcément disco, vous l’aurez compris. C’est aussi le second come-back musical de la chanteuse.

La chanson se classera #8 des charts américains (#2 Dance et #21 R&B) et se vendra à plus d’un million d’exemplaires.

En 2001, la chanteuse Britannique Sophie Ellis-Bextor reprendra la chanson dans son album Read My Lips. Le single se classera #2 des charts en Angleterre

7. I Found Someone - (Album Cher - 1987)

Dans les années 80, Cher se consacre au cinéma et entre 1982 et 1987, elle enchaîne les films. Actrice respectée (peut-être même plus qu’en tant que chanteuse), elle gagnera pendant ces années-là 3 Golden Globes, le prix d’interprétation féminine à Cannes en 1985 pour Mask et l’Oscar de la meilleur actrice en 1987 pour Moonstruck (OUI NOUS PARLONS BIEN DE CHER).

Elle revient donc en 1987 avec un nouvel album “Cher” produit par les maitres du rock FM de l’époque : Michael Bolton, Jon Bon Jovi, Richie Sambora et Desmond Child.

Premier single de ce nouvel album (qui inaugure son 3ème come-back musical, oui oui…), I Found Someone est une reprise, interprétée pour la première fois par Laura Branigan un an auparavant (et ayant connu beaucoup moins de succès). La version de Cher sera classée #10 aux États-Unis.

8. If I Could Turn Back Time - (Album Heart of Stone - 1989)

Premier single de l’album Heart Of Stone (plus gros succès de Cher aux États-Unis après l’album Believe). La chanson est la définition même du tube rock FM répandu dans les années 80. Preuve en est : le single se classera dans le top des charts mondiaux (sauf en France, bien sûr).

Le clip fut censuré un temps sur MTV à cause de sa tenue pourtant de bon goût…

La vidéo fait d’ailleurs partie des clips musicaux préférés de Lady Gaga (une autre qui en connaît un rayon, niveau bon goût).

9. The Shoop Shoop Song (It’s in His Kiss) - (Album Mermaids (Soundtrack) - 1990)

En 1990, Cher est de retour au cinéma avec le film Mermaids. Elle enregistre 2 titres pour la bande originale : Baby I’m Yours et ce single The Shoop Shoop Song (It’s in His Kiss), une reprise de 1964 interprétée à l’origine par Betty Everett.

Ce titre sera l’un des plus gros tubes de Cher en dehors des Etats-Unis (et son premier en France). La chanson sera par la suite intégrée à son album de 1991 Love Hurts.

10. Walking in Memphis ( Album It’s a Man’s World - 1995)

Après une longue tournée internationale en 1992, Cher tombe malade et décide de faire un break. Elle refuse même au cinéma des rôles important (Thelma OU Louise, Morticia dans La Famille Adams). Elle ne revient à la musique qu’en 1995 avec l’album It’s a Man’s World, influencé par la musique du sud des États-Unis.

L’album sort en 1995 et devient rapidement disque d’or en Angleterre. L’année d'après l’album sort en Amérique du Nord dans une version retravaillée, plus “Pop/R&bB”, qui ne rencontrera cependant pas le succès.

Finalement, on en vient à se demander si, en vendant son âme à la dance en 1998 avec Believe, Cher n’aurait pas fait la pire affaire au monde. Bien sûr, le succès et la lumière lui sont momentanément revenus, mais son obsession pour le jeunisme et le fait qu’elle soit depuis restée bloquée sur ce genre lui collent une vilaine étiquette de ringarde de service qui refuse de quitter le dancefloor. A défaut d’un revirement total, un mélange de genres musicaux qui lui ressemblent davantage (pop, folk, voire country ?) serait en tout cas le bienvenu et permettrait aux plus jeunes de découvrir qu’en abandonnant son vocoder, Cher a en fait une très jolie voix.

10 titres bonus à écouter

(1966) Sunny (Album The Sunny Side Of Cher)
(1967) Hey Joe (Album With Love, Cher)
(1969) For What It’s Worth (Album 3614 Jackson Highway)
(1973) Half Breed ( Album Half Breed)
(1974) I Saw a Man and He Danced With His Wife (Album Dark Lady)
(1979) Hell on Wheels (Album Prisoner)
(1982) I Paralyze (Album I Paralyze)
(1988) Skin Deep (Album Cher)
(1990) Just Like Jesse James (Album Heart of Stone)
(1991) Love and Understanding (Album Love Hurts)

Réactions