One more silly website about pop culture, only nastier

Lifestyle

7 citations qui vous donneront une envie irrésistible de lire l'interview d'Amanda Lear à Paris Match

Cette semaine, le site de Paris Match a publié une interview absolument dé-Lear-ante d'Amanda Lear, pour évoquer sa nouvelle pièce de théâtre, Divina.


0

Mode
zen

On a sélectionné pour vous les meilleurs passages de cette savoureuse entrevue.

A propos de son passé d'animatrice télé :
"La télé italienne commençait à multiplier les programmes de télé-réalité. En être réduite à donner des points à trois cons qui dansent, mal en plus, ce n’est pas possible."

A propos d'un récent dîner avec Almodovar :
"Pedro dit toujours : 'Amanda, il faut que l’on travaille ensemble.' Alors écris, mon vieux !"

A propos de sa carrière dans la chanson :
"Il y a quelques années, on m’a demandé de participer à un hommage au disco, et me voilà à une soirée avec les Boney M. et Patrick Juvet ! Que des vieillards !"

A propos de son incroyable influence sur des générations entières :
"Je vais à Londres de temps en temps et je croise les vieilles copines d’autrefois, Marianne Faithfull et Anita Pallenberg. Une génération a pris pour modèle Anita : la frange, les fringues, Kate Moss nous a tout piqué.."

Sur sa vie, au siècle dernier :
"Je suis une survivante, j’ai la chance d’être encore là et d’avoir rencontré des gens extraordinaires : Warhol, Bowie, Liz Taylor… C’est formidable. Je risque de croiser qui aujourd’hui ? Jean-Pierre Foucault et Jenifer !"

Sur le temps qui passe :
"A l’automne de ma vie, avec un pied dans le cimetière, on m’a donné les Arts et Lettres. C’est normal d’être dézinguée. Regardez Johnny !"

Sur ses regrets :
"J’aurais aimé figurer dans 'Absolument fabuleux' de ­Gabriel Aghion. Il m’avait offert le rôle de Patricia, mais je crois que Balasko a voulu caser sa copine Nathalie Baye."

Pour lire l'interview en intégralité, c'est par iciDivina commencera le 13 septembre prochain, au Théâtre des Variétés.

Pour le plaisir, ré-écoutons son tube planétaire, La Belle et la Bête.

Réactions